Gibnickis

La vie de cette époque a emporté mes pinceaux vers les le nord de la Russie et le golfe de Finlande.

Au Russki musee de Saint-Petersbourg, où, différemment de l’Ermitage, il n’y a que des peintres russes, les meilleurs Repine, Arkip Kuinji, Leviatan et autres Kramskoï, m’ont saisi et bouleversé par leur réalisme, le traitement de la lumière et des textures.

Celles des troncs d’Yvan Chichkine, le peintre russe paysagiste des forêts m’ont très fortement influencé.

Les « gribnickis » , mot russe inventé pour le tableau, sont des cueilleurs de champignons de ma famille d’alors à qui je n’ai pas su refuser de me lever aussi tôt. Les champignons ne me sautaient pas aux yeux mais la forêt dense du golfe de Finlande m’a saisi par sa densité et sa profondeur.

Gibnickis

Détails